Blog de Madame Monnet - Collège Jeanne d'Arc de Pont de Beauvoisin - 38480 -
> > Le design

Le design

Vous avez dit "design"?

"Objets inanimés, ave-vous donc une âme?" Nous répondrons OUI, si ce n'est une âme au sens traditionnel du mot, ce sera une vie, une vie semblable à la nôtre d'ailleurs, la vie du flambant neuf, de la marurité puis de l'usure... vie aussi de la reproduction. Et souvent ces objets nous séduisent...

Alessandro MENDINI pour ALESSI.

Les objets font le beau, ils nous attirent, prennent des airs importants car ils s'estiment indispensables et ils entrentchez nous parés des plus éclatantes couleurs, ils sont les maîtres!

L'art d'effectuer des recherches esthétiques sur l'objet, de créer des formes nouvelles se nomme le design. Lié au grand rêve économique américain le désign se veut donc l'art d'allier l'esthétique au fonctionnel.

Le design est une discipline développée au XXe siècle, visant àla peoduction d'objets environnementaux, d'oeuvres graphiques, etc. à la fois fonctionnels et esthétiques et conforme aux impératifs de la production industrielle.

Destiné en principe à la reproduction en série le design est parfois bien autre chose pour son concepteur: une révolution ou une poésie au service du quotidien.

La trace du design on la trouve à partir de 1956 ou même dès les années 40 aux Etats-Unis. Elle remonte aux premières révolutions technologiques, quand, pour les objets du quotidien les artisans ont laissé la place aux industriels après 1850.

Peut-on dire du designer qu'il est un artiste? Oui parce qu'il fait oeuvre de créateur, et non, parce que son acte n'aboutit pas à une pièce unique mais à un produit largement démultiplié et diffusé.

Le premier meuble industrialisé et facile à monter (5 éléments en bois coupé et 8 vis à rassembler) est la chaise créée en Autriche par Mickaël Thonet.

Mickaël THONET vers 1850 Chaise en bois courbé.

D'année en année , tournant le dos aux arts décoratifs, pour mieux accompagner l'essor industriel de XXe siècle, le design va centrer sa problématique sur la fonction de l'objet dans l'environnement et sur une primauté de la structure par rapport à la forme.

L'Allemagne du Bauhaus, puis les Etats-Unis , ont été parmi les foyers majeurs de la création. La jeune Amérique se lance en effet intensément dans la production industrielle. Dans cette sociéte ou naissent les trusts, où la concurrence est impitoyable, le génie inventif trouve le cadre idéal pour son expression.

Thomas Edisson est un célèbre inventeur, adaptateur de la recherche scientifique, industriel et homme d'affaires. Il est aussi une importante référence lorsqu'on s'interroge sur le profil idéal du créateur industriel. Dans les objets qu'il crée, qui sont sans précédent, le décor est réduit au minimum.

Née de la seule science des techniciens, la ligne du produit obéit surtout aux impératis de fabrication et d'utilisation. "La forme suit la fonction" Louis Sullivan (architecture).

En Allemagne l'école du Bauhaus impose des formes dépouillées et fonctionnelles.

Dirigée par l'architecte Walter Gropius, cette école va innover sur tous les plans: croisement des disciplines, apprentissage approfondi des techniques, bouleversement des hiérarchies... l'enseignement s'efforce d'ouvrir les esprits, à toutes les curiosités, à toutes les sensibilités et de stimuler le créativité.

Autour de Gropius s'activait toute une bande de génies comme Marcel Breuer auteur du premier siège en tube d'acier cintré.

Marcel BREUER, 1925 "Fauteuil Wassily" (Allemagne)

Alvar AALTO, 1932, Fauteuil Paimio. (Finlande)

Ce fauteuil étonnemment moderne date pourtant d'avant guerre. Alvar Aalto son créateur est resté fidèle à la traditionnelle industrie finlandaise du bois tout en utilisant les techniques nouvelles de lamellé collé et du contre plaqué moulé. Le résultat est une perfection formelle qui défie le temps.

Dès les débuts du XXe siècle, des architectes comme l'irlandaise Eileen Gray ont déjà compris, à l'époque des gros buffets et des armoires normandes, l'importance dans la vie des gens du convertible, du transformable, du pliant.

A la même époque Gerrit Thomas Rietveld crée en 1923 en Hollande son fameux fauteuil rouge et bleu polychromé sous l'influence du peintre Mondrian.

Thomas Gerrit RIETVELD 1917, Siège rouge et bleu.

L'UAM (union des artistes modernes) créée en 1929 insiste sur l'importance d'utiliser les nouveaux matériaux et d'apuyer la création sur l'industrie. Avec son cousin Pierre Janneret, Le Corbusier lance en 1951 le programme "Chandigarh" et devient le pilier du mouvement moderne. Il construit entre 50 et 54 la Chapelle de Notre Dame du Haut à Ronchamp, célèbre notamment pour son toit semblable à la coque d'un navire. Cette architecture est le reflet de la tendance d'un renouveau, d'un appel à la forme libre.

Fermé par les nazis en 1933, le Bauhaus voit ses fondateurs émigrer aux Etats-Unis où fermentent les technologies de pointe. Mais que se passe-t-il aux Etats-Unis? On se relève de la terrible crise de 1929. Avec sa formule fameuse: "La laideur se vend mal", Raymond Loewy résume une éthique novelle qui se fonde sur un constat: les produits qui ont pu survivre à la tourmente sont ceux qui possédaient une qualité esthétique.Il lance le Streamline: les locomotives, les automobiles et même, les boîtes de biscuits ont des lignes aérodynamiques!

De nouveaux matérieux permettent une liberté de forme. Ainsi le polyester armé de fibres de verre qui avait servi pendant la guerre à réaliser des cockpits d'avion, va permettre à Charles Eames de créer à partir de 1949 une remarquable gamme de sièges-coques pour Herman Miller et à Eero Saarinien de dessiner le célèbre fauteuil "Tulipe 150" pour Knoll International.

EERO SAARINIEN 1957 "Fauteuil 150 dit Tulipe. Arne JACOBSEN 1951-52 "Chaise fourmi".

Né au Danemark, Arne Jacobsen crée la célèbre "fourmi" une des chaises les plus vendues dans le monde et en 1953, son compatriote Verner Panton ose mouler une chaise empilable au design ondoyant.

Verner PANTON

Tous les nouveaux plastiques passionnaient alors les designers qui courtisaient tous Dupont de Nemours qui avait lancé la première fibre synthétique "Le Nylon" en 1938, puis "Lycra" en 1952 et "Le Kevlar" début 70.

Milan devient le creuset du design:

Créatifs, réactifs, les Italiens se ruent à l'abordage du design avec d'une part, leur bon goût inné et d'autre part, leur aptitude naturelle à se tourner vers "la casa". On retiendra:

- Achille Castiglioni qui à eu l'idée des célèrissimes sièges de tracteur, des tabourets-selles (1957).

CASTIGLIONI

- Ettoré Sottsass et ses magnifiques machines pour Olivetti.

- Alessandro Mendini et ses belle élucubrations pour Alchimia

- Gae Aulenti et sa lampe champignon Pipistrello

- Gaetano Pesce, la prospective faite homme, artiste et architecte qui va secouer le design et l'entraîner hors de ses limites. Il rêve de maisons molles, crée des chaises- parapluies et des fauteuils-abris.

De 65 à 85, la suprématie du design Italien est indiscutable. Pourtant à Besançon, les montres "Lip" font appel à roger Tallon pour dessiner une collection révolutionnaire. Il concevra plus tard le plus beau des téléviseurs (Téléavia 1966), le métro de Mexico, les trains Corail, le T.G.V. Atlantique ...

La chaise longue "Djinn" d'Olivier Mourgue deviendra le paradigme du design de l'époque et sera même filmée par Standley Kubrick dans "2001 Odyssée de l'espace".

Olivier MOURGUE "Djinn"

Et la création contemporaine explose, de nombreuses expositions sont organisées à Paris au musée des arts décoratifs:

- L'objet en 1962

- Les Assises du siège contemporain en 1968

- Qu'est-ce qu le design en 1969

mais les français demeurent toujours peu nombreux à se sentitr concernés par le design.

A Londres le 11 Mai 1964, Terrence Coran ouvre "Habitat", un concept demagasins totalement inédit.

Quelques années plus tard Zanotta fabrique une bizarre poche en skaï, emplie de billes de polystyrène: Pietro Gatti, Cesare Paoli et Franco Teodoro inventent alors en 1968 "Le Sacco", fauteuil du siècle. Même date pour le tabouret plastique Tam-Tam.

Les années 70 se centreront sur le basique, le simple, l'utile, le minimal... A cette rigueur froide, bauhaussienne, succède dans les années 80, la séduction du post-modernisme. Alchimia rentre vite dans les collections internationales avec le gros fauteuil Proust d'Alessandro Mendini (1978).

Alessandro MENDINI, 1978, "Fauteuil Proust"

Chantre de l'objet banal, Mendini ose les revêtements baroques et les couleurs vives.

A Milan Ettoré Sottsass aidé de Barbara Radice, crée, avec Menphis, une révolution foisonnante et colorée.

Ettore SOTTSASS 1981 "Meuble Carlton"

A Londres explose un esprit hors norme Ron Arad et tandis que la compagnie italienne Alessi ponctue d'humour toutes les tables du monde, en suisse en 1983 surgit un concept de montre inédit: la swatch.

Alessandro MENDINI Montres SWATCH

En France de nombreux créateurs exposent alors dans les boutiques de design. Neotu, Via et Kréo seront les locomotives du design. Elles permettront à certains créateurs talentueux de se faire connaître à l'image de Martin Szekely et la drôle de chaise longue, la chaise PI une prouesse graphique ou plutôt la possibilité de s'allonger sur une ligne, un siège de funambulen de rêveur éveillé. Ce maniaque du signe moins n'a cessé avec bonheur, d'épurer ses création, enlevant une épaisseur par ci, un gond par là, allant à l'essentiel, essayant à force de recherche, d'effacer la somme de travail, de rendre le design trnasparent.

Martin SZEKELY "La chaise PI"

Dans les années 70, Philippe Starck, un jeune primé par Via, devient la figure emblématique de la création française. Un peu ingénieur, un peu poète et un peu artiste et ... parfaitement pluridisciplinaire! Son étagère John Ild qu'on pose simplement contre le mur répondait à l'époque à un réel besoin ( les propriétaires interdisaient de faire des trous dans les murs) mais il faudra que la France apprenne le "star system" pour faire exister ses designers à l'étranger.

Jack Lang invite les designer à participer à de nombreux concours et la voie de l'international s'ouvre enfin à la création française. Appelé en 1982 pour dessiner les meubles de l'Elysée, Philippe Starck entame deux ans plus tard son premier chantier public, le café Costès, il collabore aux 3 Suisses et crée en 1984 XO avec Gérard Miallet. Depuis les années 90, il est appellé aux quatre coins du globe, construit des bâtiments sculptures à Tokyo, aménage des hôtels à New-York et ... refuse les marques de cigarettes...

"Il FAIRE dit-il haut et fort! le suis un citoyen qui vit, réagit et agit..."

Philippe Starck, reconnu partout a besoin de s'appuyer sur une équipe de jeunes designers, il a su sélectionner les meilleurs de la Net design generation.

Au- delà de cette reconnaissance de la France, à l'image de designers comme Philippe Starck, se dessine en Europe du design intelligent, qui pense plus à faire progresser la société, à aider les gens à vivre qu'à imaginer un cendrier dernier cri, hors de prix...

P. STARCK "Presse citron" pour Alessi P. STARCK "Théîère Hot Berta" pour Alessi

De la formidable synthèse actuelle des arts apparaissent des idées rafraîchissantes. Le design a su s'imposer la la rigueur de sa démarche. Cent ans auront été nécessaires pour qu'il soit le bienvenu...

Philippe Starck: Designer et architecte français né en 1949. Créateur à la notoriété internationale de meubles et d'objets d'une structure simple mais inventive. Il est attaché à l'expression symbolique des formes comme de l'espace.

© 2015 - Collège Jeanne d'Arc